Professor Bernard's picture

La concentration des entreprises

By Bernard

Les entreprises désirent grandir. Cette affirmation est universelle, autant dans l'espace que dans le temps. Les grands empires de l'histoire mondiale témoignent de cette volonté tout comme les grands conglomérats modernes.

L'expansion peut certes se réaliser par la croissance normale des activités, mais elle se réalise plus simplement et plus directement est l'acquisition de fournisseurs, de clients ou de concurrents. C'est la concentration.

Cette concentration prend deux aspects particuliers que sont les intégrations verticale et horizontale.

L'intégration est verticale lorsque les activités économiques concentrées sont de natures différentes, mais complémentaires; par exemple, la concentration d'une chaîne alimentaire qui produirait ses produits vendus, ou Bombardier qui produit ses moteurs, ou Quebecor qui imprime son journal, le Journal de Montréal, sur le papier de son usine.

De son côté, l'intégration horizontale est l'étendue du réseau, comme Provigo qui vend de l'épicerie en supermarché autant qu'en accommodation, ou les banques qui achètent des firmes de courtage à la Bourse.

Pourquoi les entreprises désirent-elles se concentrer? Deux réponses se présentent. D'abord, certaines entreprises recherchent la concentration comme étape dans leur processus d'expansion; ce sont des entreprises vigoureuses, en pleine croissance, qui ont les moyens et les ressources financières à leur disposition. Par ailleurs, d'autres entreprises sont obligées d'accepter la concentration, étant dans l'incapacité de se défendre devant les attaques extérieures et les compétiteurs.

Globalement, le processus de concentration permet aux meilleures entreprises de grossir aux dépens de celles qui sont moins dynamiques.

Le résultat n'est pas toujours intéressant. Souvent, la grande entreprise qui acquiert une entreprise dynamique la sclérose et lui fait perdre son dynamisme. La nouvelle entité est parfois moins forte que chacune des entreprises avant fusion.

Parfois, le contraire se réalise. Les géants de l'automobile ont connu une croissance fantastique en fusionnant des petits producteurs indépendants, comme Chevrolet, Buick, Cadillac pour General Motors. La même chose s'était produite pour la création de Dominion Textile au tournant du siècle.

Voyons quelques caractéristiques de la concentration des entreprises:

  1. La recherche et le développement
  2. Le financement
  3. Les conglomérats
  4. Les trusts

 20131225