Professor Bernard's picture

La problématique monétaire

By Bernard

Le taux d'intérêt dont il est question ici est le taux d'intérêt réel, c'est-à-dire le taux d'intérêt nominal moins l'inflation.

Ce taux d'intérêt peut être négatif, comme durant une grande partie des années 1970. Un taux d'intérêt réel négatif signifie que les propriétaires de dépôts monétaires ont une valeur réelle inférieure à la fin de l'année à celle du début de la période, parce que le taux d'inflation est supérieur au taux d'intérêt. Les rentiers ont alors tendance à désépargner. L'inverse est vrai "tantum quantum".

John Maynard Keynes, économiste britannique, a écrit plusieurs articles remarqués et, en 1937, les a réunis dans sa "Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie". C'est depuis lors que les économistes peuvent parler d'une théorie monétaire et d'une théorie fiscale, toutes deux reposant sur des considérations fondamentales de la masse monétaire et des taux d'intérêt.

Pour bien comprendre la problématique monétaire, nous verrons successivement:

  1. La théorie monétaire
    1. La demande de la monnaie
    2. La fluctuation des investissements
  2. La politique monétaire
    1. Une politique monétaire expansionniste
    2. Une politique monétaire restrictive
    3. Le point de vue monétariste
    4. Le point de vue keynésien
  3. L'expérience canadienne récente
  4. UNE ANALYSE DE LA RELATION BANQUES ET CROISSANCE ECONOMIQUE EN RDC

Avant de terminer le cours avec les questions de révision sur les institutions.

20150501