Professor Bernard's picture

Les prix Nobel d'économie

By Bernard

Le Prix Banque de Suède en Sciences Économiques en la Mémoire d'Alfred Nobel est attribué chaque année en octobre par l'Académie Royale de Suède depuis 1969.

Voici la liste des prix Nobel d'économie:

  • 1969: Ragnar Frisch (1895-1979) & Jan Tinbergen (1903-1994) pour avoir développé et appliqué des modèles dynamiques pour l'analyse de processus économiques.
  • 1970: Paul Anthony Samuelson (1915- ) pour le travail scientifique qui lui a permis de développer une théorie économie statique et dynamique et de contribuer à rehausser le niveau de l'analyse en sciences économiques.  Il a entre autre publié le manuel qui était à la base de ma formation:  Samuelson, Paul Anthony; Economics; New York, McGraw Hill. Aussi:  Foundations of Economic Analysis, Cambridge, Harvard University Press, 1947. C'est un économiste étatsunien né à Gary (Indiana) en 1915.
  • 1971: Simon Kuznets (1901-1985) pour son interprétation, basée sur une étude empirique, de la croissance économique qui a débouché vers des intuitions nouvelles et profondes sur les aspects économiques et sociaux de la structure et du processus de développement.
  • 1972: Sir John R. Hicks (1904-1989) & Kenneth J. Arrow (1921- ) pour leurs contributions pionnières à la théorie de l'équilibre général économique et à la théorie du bien-être économique.
  • 1973: Wassily Leontieff pour ses tableaux d'intrants et d'extrants (input-output).  Il est décédé en février 1999 à New York.  Né le 5 octobre 1906 à St-Pétersbourg, il a étudié à l'Université de Leningrad et à l'Université de Berlin. Émigré au début des années 1930 aux États-Unis, il a enseigné jusqu'en 1975 à l'Université Harvard et à l'Université de New York.  En 1941, il a publié son oeuvre principale: Structure de l'économie américaine 1919-1939
  • 1974: Gunnar Myrdal (1898-1987) & Friederich August von Hayek (1899-1992) pour leurs travaux pionniers sur la théorie de la monnaie et des fluctuations économiques et pour leur analyse profonde de l'interdépendance des phénomènes économiques, sociaux et institutionnels.
  • 1975: Leonid Vitaliyevich Kantorovich (1912-1986) & Tjalling Koopmans (1910-1986) pour leurs contributions à la théorie de l'allocation optimale des ressources.
  • 1976: Milton Friedman (1912- ) pour ses réalisations dans le domaine de l'analyse de la consommation, de l'histoire et théorie monétaire et pour sa démonstration de la complexité des politiques de stabilisation.
  • 1977: Bertil Ohlin (1899-1979) & James E. Meade (1907- ) pour leur contribution révolutionnaire à la théorie du commerce international et du mouvement international des capitaux.
  • 1978: Herbert A. Simon (1916- ) pour sa recherche pionnière du processus de prise de décision dans les organisations économiques.
  • 1979: Theodore W. Schultz (1902- ) & Sir Arthur Lewis (1915-1991) pour leur recherche pionnière sur le développement économique, en particulier sur les problèmes des pays en voie de développement.
  • 1980: Lawrence R. Klein (1920- ) pour la création de modèles économétriques et leur application à l'analyse des fluctuations et des politiques économiques.
  • 1981: James Tobin (1918- ) pour son analyse des marchés financiers et de leur relation avec les décisions de dépense, l'emploi, la production et les prix.
  • 1982: George J. Stigler (1911-1991) pour ses études originales sur la structure industrielle, le fonctionnement des marchés ainsi que les causes et les effets de la réglementation publique.
  • 1983: Gerard Debreu (1921- ) pour avoir incorporé de nouvelles méthodes analytiques en théorie économique et pour sa reformulation rigoureuse de la théorie de l'équilibre général.
  • 1984: Sir Richard Stone (1913-1991) pour avoir fait des contributions fondamentales au développement du système des comptes nationaux et avoir ainsi grandement amélioré les bases de l'analyse empirique économique.
  • 1985: Franco Modigliani.  Le professeur Franco Modigliani est né le 18 juin 1918 à Rome (Italie).  En 1939, il obtenait son doctorat en droit de l'Université de Rome.  En 1944, il recevait un nouveau doctorat ès sciences sociales de la New School of Social Research, de New York.  Il a publié plusieurs ouvrages, dont Nouveaux concepts d'hypothèque pour un logement stable dans un environnement inflationniste en 1975.  Ses principaux travaux ont été publiés en trois volumes en 1980.  Le professeur Franco Modigliani, enseignant au Massachusetts Institute of Technology, a reçu le prix Nobel pour ses études fondamentales sur l'épargne et les marchés financiers.  Ses travaux portent "sur la construction et le développement de l'hypothèse de la vie, c'est-à-dire que pendant la période active de la vie, on économise et constitue un capital que l'on consomme ensuite pendant la dernière partie".  Il a aussi formulé les théorèmes dits de Modigliani-Miller;  ceux-ci se rapportent à certaines décisions concernant l'épargne accumulée.  Elles concernent les évaluations d'entreprises et les frais de capitaux, portant sur l'importance des biens et sur leur composition, les traitant comme des problèmes de marchés.
  • 1986: James M. Buchanan, Jr. (1919- ) pour son développement des bases contractuelles et constitutionnelles de la théorie des décisions économiques et politiques.
  • 1987: Robert M. Solow (1924- ) pour ses contributions à la théorie de la croissance économique.
  • 1988: Maurice Allais (1911- ) pour ses contributions pionnières à la théorie des marchés et de l'utilisation efficiente des ressources.
  • 1989: Trygve Haavelmo (1911- ) pour sa clarification des fondements de l'économétrie dans la théorie de la probabilité et pour son analyse des structure économiques simultanées.
  • 1990: Harry M. Markowitz (1923- ) pour avoir développé la théorie du choix de portefeuille.  Aussi  William F. Sharpe (1934- ) pour ces contributions à la théorie de la formation des prix des actifs financiers, soi-disant Modèle d'Évaluation des Actifs Financiers (MEAF). Et finalement Merton H. Miller (1923-2000) pour ses contributions fondamentales à la théorie de la finance corporative.
  • 1991: Ronald H. Coase (1910- ) pour sa découverte et sa clarification de l'importance des coûts de transaction et des droits de propriété pour la structure et le fonctionnement traditionnels de l'économie.
  • 1992: Gary S. Becker (1930- ) pour avoir étendu le domaine de l'analyse microéconomique à un vaste champs de comportements et interactions humains, y compris des comportements hors-marché.
  • 1993: Robert W. Fogel (1926- ) & Douglass C. North (1920- ) pour avoir renouvelé la recherche en histoire économique en appliquant la théorie économique et les méthodes quantitatives pour expliquer les changements institutionnels et économiques.
  • 1994: John C. Harsanyi (1920-2000), John F. Nash (1928- ) & Reinhard Selten (1930- ) pour leur analyse pionnière d'équilibres dans la théorie des jeux non-coopératifs.
  • 1995: Robert E. Lucas, Jr. (1930- ) pour avoir développé et appliqué l'hypothèse des anticipations rationnelles, et avoir ainsi transformé l'analyse macroéconomique et approfondi notre compréhension de la politique économique.
  • 1996: James A. Mirrlees (1936- ) & William Vickrey (1914-1996) pour leurs contributions fondamentales à la théorie économique des incitations sous information asymétrique.  Le Canadien William Vickrey, colauréat, du prix Nobel d'économie 1996, est mort d'un arrêt cardiaque le 11 octobre 1996, à l'âge de quatre-vingt-deux ans, près de New York.  Professeur émérite de l'université Columbia de New York, il avait été couronné du Nobel d'économie avec le Britannique James A. Mirrlees pour leurs recherches sur les moyens de pallier un manque d'informations dans les prises de décision.
  • 1997 Robert Merton et Miron Scholes pour une nouvelle méthode permettant de déterminer la valeur des titres dérivés
  • 1998 Amartya Sen.  En 1998, Amartya Sen, un économiste indou, s'est vu attribuer le prix Nobel d'économie pour sa contribution à l'analyse du bien-être économique (AFP-Le Devoir;  98-10-15).  Ses travaux touchent aussi l'origine des famines et de la pauvreté. C'est le premier économiste asiatique à recevoir cet honneur.  L'Académie royale des Sciences de Stockholm souligne que Sen a contribué à restaurer la dimension éthique du débat économique et social en combinant des outils économiques et philosophiques.  Il a ainsi jeté les bases théoriques permettant de comparer différents modes de répartition du bien-être social et de définir de nouveaux instruments pour mesurer la pauvreté.  En travaillant sur les zones grises où l'économie, les sciences politiques et la philosophie se rejoignent, il a imaginé plusieurs indicateurs de pauvreté. L'indice synthétique de développement humain utilisé par les Nations Unies a été élaboré à partir de ses travaux aujourd'hui reconnus. Le 18 mai 1999, devant l'Assemblée mondiale de la santé, il a déclaré que "La sanction de l'inaction peut être la maladie et la mort".
  • 1999: Robert Mundell (1932-) pour son analyse de la politique monétaire et fiscale sous différents régimes de taux de change et son analyse des zones monétaires optimales.
  • 2000: James J. Heckman (1944- ) & Daniel L. McFadden (1937- ) pour avoir développé des théories et des méthodes d'analyse des échantillons sélectifs et pour avoir développé des théories et des méthodes d'analyse des choix discrets.
  • 2001: George Akerlof, Michael Spence, et Joseph E. Stiglitz, tous des États-Unis, pour leurs travaux en économie de l'information, leurs travaux sur les marchés avec asymétrie d'information.
  • 2002: Daniel Kahneman et Vernon L. Smith, tous des États-Unis pour leurs travaux précurseurs en matière de la neuroéconomie et de l'économie expérimentale.
  • 2003: Robert F. Engle, des États-Unis, et Clive W. J. Granger, du Royaume-Uni pour leurs travaux ayant permis d'améliorer la fiabilité des prévisions économiques.
  • 2004: Finn E. Kydland, de Norvège et Edward C. Prescott, des États-Unis pour leurs contributions en macroéconomie dynamique: la cohérence temporelle de la politique économique et les forces qui influent sur le cycle des affaires.
  • 2005: Robert J. Aumann, d'Israël et Thomas C. Schelling, des États-Unis pour avoir fait progresser notre compréhension des conflits et de la coopération par le biais d'analyses utilisant la théorie des jeux.
  • 2006: Edmund Phelps, des États-Unis, pour ses échanges inter temporels en politique macroéconomique.
  • 2007: Leonid Hurwicz, Eric Maskin et Roger Myerson, tous des États-Unis , pour leurs travaux sur la théorie des mécanismes d'incitation.
  • 2008: Paul Krugman des États-Unis, pour avoir montré les effets des économies d'échelle sur les modèles d'échanges commerciaux et la localisation de l'activité économique.
  • 2009: Elinor Ostrom et Oliver Williamson, tous des États-Unis, pour leurs analyses de la gouvernance économique.
  • 2010: Peter Diamond et Dale Mortensen, les deux des États-Unis, et Christopher Pissarides, de Chypre, pour leur analyse des marchés avec désaccords de recherche.
  • 2011: Thomas Sargent et Christopher Sims, tous deux Étatsuniens, pour leurs travaux empiriques sur les causes et les effets en macroéconomie.

Pour plus d'informations, je vous réfère au site officiel des prix Nobel.

20150725