Professor Bernard's picture

Les déportés

By Bernard

Nos Évangeline et Gabriel s’appellent Joseph-Hilarion Hébert et Anne Hébert et ils sont nés tous les deux à Grand’Pré en Acadie.

On ne connaît que peu de choses de ces déportés, sinon ce que l’Histoire nous enseigne et que je ne vais pas répéter ici.

La carte de l'Adacie en 1754, la veille du Grand Dérangement

En 1655, Joseph-Hilarion Hébert et Anne Hébert avaient 19 ans, l’âge présumé de nos Évangeline et Gabriel poétisés. Après des journées d’angoisse en attente dans les bateaux, en rade devant leur village, voyant brûler leur maison et l’église, leur voyage d’exil commença.

Chanceux de se retrouver au Connecticut, des familles étatsuniennes les prirent en charge, un peu comme des esclaves. Ils étaient devenus des serviteurs non payés dans un pays inconnu, dans un milieu où leur langue et leur religion était haïes et bannies, loin de leur famille et de leurs amis et connaissances.

Par contre, le Connecticut a préparé un plan d’accueil, le seul du genre, pour ces réfugiés. Après la paix en 1763, la colonie a présenté une liste des familles acadiennes qui voulaient retourner en France. Datée du 14 août 1763 et dûment certifiée, cette liste mentionne parmi les 14 familles Hébert celle de Charles, incluant son épouse et 5 enfants, et aussi Pierre, avec son épouse Élisabeth mentionnée, avec leur 9 enfants.
Ce document montre que les deux familles des parents de notre couple se trouvaient au Connecticut en 1763. Nos tourtereaux avaient alors 24 ans.

Est-ce que ces deux jeunes du même village acadien étaient déjà en amour avec le Grand Dérangement? Où furent-ils envoyés durant leur exil? Comment gardaient-ils le lien avec leur famille?  Comment le deux amoureux se trouvèrent-ils?

Ils apparaissent à Laprairie où ils font baptiser leur fille aînée, Anne, pour ensuite célébrer officiellement leur mariage en terre libre. Et leur vie continua avec leurs enfants et leurs parents, qu’on voit apparaître plus tard à Laprairie où ils vivront le reste de leur vie en famille et en paix.

Leurs parents sont présentés dans l'ordre généalogique, par couple:

Joseph-Hilarion Hébert & Anne Hébert, mariés le 6 octobre 1768 à Saint-Philippe-de-Laprairie, Qc,
Charles Hébert & Marguerite-Monique Leblanc, mariés le 28 mai 1733 à Saint-Charles-des-Mines-de-Grand’Pré, Acadie Jacques Hébert & Marguerite Landry, mariés le 25 janvier 1706 à Saint-Charles-des-Mines-de-Grand’Pré, Acadie
X François Leblanc & Jeanne Hébert, mariés en 1703 en Acadie
Pierre-Simon Hébert & Élisabeth Dupuis, mariés en 1735 à Grand’Pré, Acadie René Hébert & Marie Boudreau, mariés en 1707, en Acadie
X Jean Dupuis & Marguerite Richard, mariés le 1er août 1713, à Port-Royal, Acadie

Ces quatre couples ont seize parents et des aïeux, présentés plus loin.

20160308